Publicité dans nos boîtes aux lettres : stop pub ou encore ?

Publicité dans nos boîtes aux lettres : stop pub ou encore ?
La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire est parue le mois dernier au journal officiel. Elle apporte un certain nombre de nouveautés sur le front des déchets, preuve en est qu’il s’agit d’un enjeu d’importance. J’ai choisi dans cet article de m’attarder sur un point assez peu médiatisé de cette loi : la publicité non sollicitée dans nos boîtes aux lettres. Cela peut paraître anodin, mais vous risquez d’être surpris. Allez, c’est parti !

On veut du chiffre !

13,6 kg/an/habitant
C’est la quantité de déchets ménagers et assimilés (DMA)[1]Si ce terme ne vous évoque rien, je vous renvoie au premier article « Quelle est la quantité de déchets produite chaque année en France ?«  que permet d’éviter la présence d’un stop pub sur une boîte aux lettres. Si vous avez lu les articles précédents[2]Quelle est la quantité de déchets produite chaque année en France ?[3]Evolution de la quantité de déchets en France, vous ne serez pas surpris par la source : un rapport de l’ADEME datant de 2016[4]https://www.ademe.fr/etude-devaluation-gisements-devitement-potentiels-reduction-dechets-impacts-environnementaux-evites.
stop pub
Exemple de "Stop Pub"

Un stop pub, c’est cette petite étiquette qu’il vous suffit de coller sur votre boîte aux lettres pour signifier que vous ne souhaitez pas recevoir de publicités non sollicitées (si c’est le cas). Vous continuez donc de recevoir celles qui vous sont adressées personnellement. Vous continuez également de recevoir les informations de votre ville, non concernées par le stop pub

Ce petit geste est très efficace. Dans le rapport précédent, il se situe à la 7ème place des 15 actions identifiées par l’ADEME pour éviter la production de déchets, derrière la gestion des biodéchets, mais devant les couches lavables par exemple. C’est surtout de loin l’action la plus simple et donc selon moi la n°1 pour quelqu’un qui veut réduire les déchets. Si vous n’avez pas encore mis votre stop pub, prenez quand même 2 minutes pour finir l’article avant d’aller en mettre un 🙂

Refuser ce qui est inutile – C’est la règle première de la philosophie zéro déchet. Le « stop pub » est une excellente mise en pratique : il n’y a rien de plus inutile qu’un prospectus que l’on récupère dans sa boîte aux lettres pour le mettre directement à la poubelle !

D'où viennent ces 13,6 kg ?

Vous l’aurez peut-être remarqué, quand je donne un chiffre, j’aime bien savoir ce qu’il y a derrière. Contrairement aux quantités de déchets des premiers articles[5]Quelle est la quantité de déchets produite chaque année en France ?[6]Evolution de la quantité de déchets en France qui étaient directement mesurées dans les centres de traitement, il s’agit ici d’une estimation basée sur la consommation amont de papier pour produire ces publicités[7]https://www.ademe.fr/etude-devaluation-gisements-devitement-potentiels-reduction-dechets-impacts-environnementaux-evites. Fait intéressant, ce n’est donc pas seulement ce qui arrive dans votre boîte aux lettres, mais prend également en compte les chutes de papier à la fabrication ou encore les prospectus non distribués.
Déchets cachés – C’est une excellente occasion d’introduire cette notion due j’avais effleurée dans mon article précédent[8]L’éco-conception selon Ludeko : quels choix pour les pesons ?. Fabriquer un produit quel qu’il soit nécessite différentes étapes (matière première, transformation, acheminement, etc…) qui s’accompagnent inévitablement de la production de déchets invisibles pour l’utilisateur final. Pourtant ils existent bel et bien et doivent être pris en compte. On parle alors de déchets cachés. Ici, l’étude estime que chutes de papier et invendus représentent pas moins de 25% du papier utilisé pour imprimer les prospectus[9]https://www.ademe.fr/actualisation-2017-flux-produits-graphiques-france-donnees-2017. C’est donc loin d’être négligeable !

Le papier, c'est has-been ?

A l’heure des smartphones et des réseaux sociaux, on pourrait penser que ce n’est qu’une question de temps avant que la publicité papier disparaisse naturellement. Et bien ce n’est pas la tendance actuelle !
Le « stop pub » a été mis en place par les pouvoirs publics en 2004 pour tenter de réduire les déchets générés par ces publicités. Pourtant en 2017 la quantité de papier utilisée pour ces prospectus est 15 à 20% supérieure à celle de 2004[10]https://www.ademe.fr/actualisation-2017-flux-produits-graphiques-france-donnees-2017. Si le « stop pub » est bien efficace, il n’est cependant présent que sur environ 20% des boîtes aux lettres[11]https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-enquete-prospectus-publicitaires-face-au-flot-grandissant-le-stop-pub-n56417/. Il va falloir encore équiper de nombreuses boites aux lettres avant que ça ne baisse…

C'est bon je suis convaincu, mais où trouver mon stop pub ?

Dans la très grande majorité des cas, vous pouvez en obtenir un dans votre mairie et/ou auprès de votre syndicat de traitement des déchets.

Si vous ne voulez/pouvez pas vous y rendre, par exemple parce que vous êtes confiné chez vous, vous pouvez également l’imprimer. Il existe plein de modèles sur internet comme par exemple :

Et pourquoi ne pas le faire vous-même en laissant libre cours à votre créativité ! Il aura exactement la même valeur, et c’est une activité qui peut être faite en famille, c’est le bon moment non ?

Conclusion

En lecteur attentif que vous êtes, vous n’avez pas vu le lien avec la nouvelle loi annoncée dans l’introduction. Effectivement comme toujours, emporté par mon enthousiame, j’ai sous-estimé la longueur que prendrait cet article si je mettais tout ce que j’avais en tête. J’ai donc décidé de le couper en deux, ce qui va me permettre :
  1. de vous laisser le temps d’aller mettre votre stop pub
  2. de garder un suspens insoutenable jusqu’à demain et la sortie de la suite de cet article
  3. d’avoir un jour de plus pour écrire cette suite

En attendant vous pouvez comme toujours partager cet article et suivre les pages Facebook et LinkedIn pour être tenu au courant de la parution de la suite par exemple 😉

A demain donc.

Crédit photo d’en-tête : Wolfgang Eckert – Pixabay

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.